You are currently viewing 8 conseils pour faire des économies d’énergies

8 conseils pour faire des économies d’énergies

  • Post category:Conseils

Réduire la consommation d’énergie représente un défi à la fois financier et environnemental.

  • Sur le plan financier, dans le contexte actuel de crise économique et sociale, ainsi que d’augmentation des prix de l’énergie, 89% des ménages interrogés expriment leur préoccupation vis-à-vis de leur consommation d’énergie.

Quant à l’enjeu environnemental, la raréfaction des ressources, l’augmentation de la température moyenne de la planète et la pollution suscitent des préoccupations majeures

1. Éteindre ces appareils électroniques

D’importants progrès ont été réalisés pour réduire la consommation en mode veille grâce à un règlement européen limitant la puissance à 0,5 W pour divers appareils. Cependant, cette restriction reste fixée à 2 W pour les dispositifs connectés à Internet ou à des réseaux de données.Éteindre les appareils en veille peut engendrer des économies substantielles, représentant jusqu’à 15 % de la facture d’électricité (à l’exception du chauffage et de l’eau chaude), soit plus de 100 € par an.

Electro-ménager

Maintenir en veille les appareils de cuisson, et le petit électroménager comme la cafetière et la machine à pain n’est pas particulièrement utile. Débrancher une machine à expresso (qui contient souvent une veille cachée) peut permettre d’économiser entre 3 et 4 € par an.ATTENTION : Pour les lave-linge et lave-vaisselle, les modes veille sont souvent liés à la détection des fuites d’eau, il n’est donc pas conseillé de les débrancher.

Appareils audio-visuels et informatiques

Les ordinateurs, consoles de jeux vidéos et télévision sont souvent maintenus en veille. Ces appareils engendrent une consommation électrique superflue. Il est préférable de les éteindre complètement lorsqu’ils ne sont pas en cours d’utilisation.CONSEIL : utilisez des multiprises munies d’interrupteurs pour brancher plusieurs appareils et les éteindre simultanément.

La box

Une box reste fréquemment allumée 24 heures sur 24 et peut consommer plus de 200 kWh par an, équivalant à la consommation d’un lave-linge. Vous pouvez réaliser des économies d’environ 25 % de la consommation électrique de la box en l’éteignant pendant la nuit.

2. Faire attention aux lumières

Nous avons pris l’habitude d’allumer davantage de lumières que nécessaire pour nos yeux. En réalité, notre décoration et l’organisation de nos pièces peuvent nous aider à réduire l’éclairage de notre logement. Privilégiez des couleurs claires pour la décoration intérieure, car elles réfléchissent mieux la lumière. Placez les meubles nécessitant de la lumière, tels qu’un bureau ou un canapé, près des fenêtres pour profiter plus longtemps de la lumière naturelle.

Les ampoules LED

Pour diminuer la consommation lumineuse, changer vos ampoules pour passer au LED.

Les lampes à LED ont une faible consommation d’électricité et une longue durée de vie (jusqu’à 40 000 h), compensant ainsi leur coût initial. Elles sont la meilleure option d’éclairage domestique. Les lampes à LED permettent de jouer sur la teinte de la lumière pour créer des ambiances adaptées à chaque pièce (cuisine, salon, chambre, etc.).

  • Privilégiez les tons chauds de 2 700 à 3 500 kelvins pour le salon et les chambres.
  • Optez pour une lumière plus dynamique de 3 500 à 4 500 kelvins dans la cuisine ou la salle de bain.

ATTENTION : L’effet “LED de déco” est de plus en plus présent. Ces LED n’ont aucune utilité pour l’éclairage, mais elles consomment malgré tout de l’électricité.

La télévision

En ajustant la luminosité de votre télévision manuellement ou en utilisant une fonction de contrôle automatique, vous pourrez réduire la consommation électrique de votre appareil d’environ 25 %.

3. Le lave-linge et le lave-vaisselle

Ces deux appareils consomment énormément, aussi bien en électricité qu’en eau.

Priviligiez le programme “ECO”

Le programme « Eco » permet de réaliser des économies d’eau et d’énergie, même si la durée du cycle est plus longue. Le trempage et le lavage prennent plus de temps, mais la consommation d’eau est réduite, particulièrement parce que le chauffage de l’eau est la phase la plus énergivore.

Il est crucial de ne pas confondre le programme « Eco » avec le programme rapide.

Laver la vaisselle à 50 °C ou en utilisant le programme Eco permet de consommer jusqu’à 45 % moins d’électricité par rapport à un programme intensif.

En utilisant exclusivement le programme Eco pour laver le linge, on peut économiser jusqu’à 15 % d’électricité. Opter pour le programme à 30 °C permet même de réduire la consommation électrique de plus de 50 %.ATTENTION : Il est recommandé de faire fonctionner occasionnellement votre lave-linge avec un programme haute température pour éviter l’encrassement du tuyau d’évacuation et du tambour. Les résidus de lessive, surtout en cas de surdosage, peuvent laisser des dépôts gras sur les surfaces.

 Bien remplir ces appareils

La demi-charge du lave-linge peut consommer moins d’eau, mais elle requiert tout autant d’électricité. Il est préférable d’attendre que le tambour soit pleinement rempli avant d’utiliser l’appareil.

En moyenne, chaque ménage français effectue environ 200 cycles de lavage par an. En optimisant le remplissage du tambour, il serait possible d’éviter environ 30 cycles, entraînant ainsi une économie d’environ 15 % d’électricité pour le lavage du linge.En ce qui concerne le lave-vaisselle, qui est utilisé en moyenne de 3 à 5 fois par semaine, et par 18 % des ménages quotidiennement, il est recommandé de le faire fonctionner uniquement lorsqu’il est plein.

Le sèche-linge

Si possible, privilégiez le séchage naturel en laissant votre linge sécher à l’air libre. Malgré les progrès réalisés par les fabricants ces dernières années, le sèche-linge demeure un appareil énergivore, consommant environ 200 kWh par an.CONSEIL : Essorer soigneusement le linge dans le tambour du lave-linge pour réduire le temps de fonctionnement du sèche-linge. L’extraction mécanique de l’humidité est 100 fois plus économe que l’extraction thermique réalisée par le sèche-linge.

4. Économie dans la cuisine

Couvrir les poêles et les casseroles permet une cuisson plus rapide. Utiliser un couvercle pour faire bouillir de l’eau ou cuire vos plats permet de réduire la consommation d’énergie de 25 %.

Éteindre le four avant la fin de la cuisson peut vous faire économiser jusqu’à 10 % d’électricité.En remplaçant une vieille bouilloire par une bouilloire à thermostat va permettre de choisir la température de chauffage de l’eau. Chauffer l’eau à 80 °C au lieu de 100 °C peut vous permettre d’économiser 25 % d’électricité.

5. Les étiquettes énergies

Les économies d’énergie réalisables avec les appareils les mieux classés sont loin d’être négligeables. Chaque différence d’une classe énergétique représente approximativement une économie d’énergie de 15 à 20 %. Sur la durée de vie d’un appareil, ces économies s’accumulent de manière significative.

Étiquette

En passant d’un réfrigérateur anciennement classé A+ à un réfrigérateur de classe D, vous pouvez économiser 50 % d’énergie. Pour un congélateur, le gain d’économie est d’environ 40 %.

6. L’eau chaude

Chauffer l’eau

Programmer la température à 55 ℃ de votre ballon d’eau chaude ou de votre chaudière réduit la consommation pour le chauffage de l’eau. De plus la température est suffisante pour limiter le développement de bactéries pathogènes. Pendant une période d’absence prolongée, n’oubliez pas d’éteindre le ballon d’eau chaude pour éviter une consommation inutile.

Les robinets

Évitez de laisser le mitigeur en position intermédiaire, car cela utilise de l’eau tiède à chaque fois. Pour des tâches telles que laver les légumes, se laver les mains, rincer une éponge, l’eau froide est suffisante. Optez pour des mousseurs ou des réducteurs de débit sur les robinets. Une douchette économe peut vous permettre d’économiser jusqu’à 75 % d’eau. 

La tuyauterie

En isolant le ballon d’eau chaude et les tuyaux, vous prévenez les pertes de chaleur. Le calorifugeage devient particulièrement essentiel lorsque le ballon d’eau chaude est situé dans un endroit non chauffé, tel qu’un garage ou un sous-sol, et que les points d’eau sont éloignés du ballon.

7. Le chauffage

Pour optimiser l’efficacité énergétique de votre système de chauffage, il est judicieux de personnaliser la température selon les besoins spécifiques de chaque pièce. Inutile de maintenir toutes les zones de la maison à la même température, car certaines pièces, comme les chambres et la salle de bain, n’exigent pas une chaleur constante. En ajustant la température à 19 ℃ dans les espaces de vie et à 17 ℃ dans les chambres, vous pouvez significativement réduire votre consommation de chauffage.

En outre, pendant les absences, que ce soit pour la journée ou quelques jours, abaisser la température ou mettre le système en mode hors gel peut contribuer davantage à des économies énergétiques intelligentes. L’utilisation de la programmation et des systèmes connectés offre également la possibilité d’anticiper et de répondre à vos besoins de chauffage, y compris la possibilité de régler à distance.

8. Garder la chaleur intérieure

Bloquer les entrées d’air froid

Pour maximiser l’efficacité de votre chauffage, veillez à fermer les inserts de cheminées ainsi que les portes menant vers des espaces non chauffés tels que le sous-sol, la cave ou le cellier. Calfeutrez, au besoin, les portes donnant sur l’extérieur ou des pièces non chauffées à l’aide de boudins pour bas de portes. Cependant, assurez-vous de ne jamais obstruer les grilles de ventilation, car elles sont essentielles pour maintenir une bonne qualité de l’air à l’intérieur de votre logement.

Gestion des volets

Il est recommandé de fermer systématiquement vos volets dès que la nuit tombe et que les températures baissent. En tirant les rideaux, vous prévenez le rayonnement du froid à l’intérieur du logement, créant une atmosphère plus confortable sans nécessiter une augmentation du chauffage. En période de grand froid, maintenez les volets fermés même en journée lorsque vous n’êtes pas à la maison. Cette pratique contribuera à réduire les pertes de chaleur par les vitrages.

9. Conclusion

En conclusion, adopter des habitudes éco-énergétiques dans la gestion de son logement peut apporter des bénéfices significatifs tant sur le plan financier que sur l’impact environnemental. Des gestes simples tels que la régulation de la température, l’utilisation judicieuse des appareils électroménagers, et la fermeture adéquate des volets peuvent conduire à des économies d’énergie substantielles. L’importance de ces petites actions se manifeste non seulement dans la réduction des coûts associés à la consommation énergétique, mais aussi dans la contribution à la préservation des ressources et à la limitation des émissions de gaz à effet de serre. Ainsi, en adoptant des pratiques éco-responsables au quotidien, chaque individu peut jouer un rôle significatif dans la construction d’un avenir plus durable.